Navigation article

Hôpital

Paris : les urgences pédiatriques de Saint-Vincent-de-Paul fermées

Le syndicat CGT des personnels de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul, à Paris, dénonce la fermeture définitive du service des urgences pédiatriques, fermeture intervenue vendredi dernier, 23 juillet.

Dans un communiqué, la CGT Saint-Vincent-de-Paul considère qu'« un pas de plus à court terme vers une situation sanitaire fortement dégradée » a été franchi avec la disparition de ce pôle renommé de la prise en charge de la mère et de l’enfant qui reçoit chaque année 25 000 patients.

Les urgences pédiatriques sont censées être déménagées vers l'hôpital Necker, mais le syndicat indique que ces urgences ne pourront pas être traitées à Necker dont les capacités d'accueil sont limitées et dont le nouveau bâtiment « Laënnec » est toujours en construction.

Selon la Cgt, la capacité de l’hôpital Necker n'a été augmentée que de seulement 29 lits et 150 seulement des 500 personnes travaillant aux urgences pédiatriques de Saint-Vincent-de-Paul seront redéployées sur Necker.

La fermeture des urgences pédiatriques de Saint-Vincent-de-Paul a été prise dans le cadre de la "restructuration" des hôpitaux parisiens qui constitue, estime le syndicat, un risque majeur pour la population : « la réduction sauvage des structures et des personnels se traduira inéluctablement par des répercussions sur la santé publique, donc par un coût humain élevé ».

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction