Les Restos du Cœur lancent ce lundi 26 novembre leur 28e campagne dans plus de 2 000 centres en France jusqu’à fin mars. Cette année, l’association fondée par Coluche s’inquiète quant au versement de l’aide alimentaire européenne dont elle dépend en partie. Si ce programme n’est pas préservé, les Restos seraient amputés de 23 % de repas. Pourtant, jamais le nombre de personnes accueillies par l’association n’a été aussi important.

L’an dernier, les 63 000 bénévoles de l’association se sont mobilisés pour venir en aide à 870 000 victimes de la crise. Avec une tendance lourde, aujourd’hui, les mères seules avec enfants représentent 40% des personnes accueillies, devant les personnes âgées et les jeunes. L’alerte des Restos a par ailleurs été entendue par le gouvernement, François Hollande ayant affirmé sa volonté de défendre un programme d’aide alimentaire lors des prochaines négociations budgétaires au Conseil.