Navigation article

Médicaments

Les victimes du Mediator peinent à se faire indemniser

Seules 64 victimes du Mediator ont reçu un avis favorable à l'indemnisation de la part du collège indépendant d'experts de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam), lequel a examiné 836 dossiers.

Force est de constater que les victimes ont du mal à se faire indemniser : une majorité des demandes (697 dossiers) a été rejetée pour des « éléments de fond » dont une bonne partie pour des pathologies cardiaques « non imputables » au Médiator, commercialisé par les laboratoires Servier jusqu'en 2009, date de son retrait du marché. L'administration de ce médicament anti-diabète, également prescrit comme coupe-faim est à l'origine de 500 à 2000 décès en France.

Le rejet d'une majorité des dossiers pour indemnisation et la lenteur de la procédure de l'Oniam ont provoqué la colère des associations de victimes. Dominique Courtois, président de l'Association d'aide aux victimes du Médiator (Avim) juge le nombre de dossiers retenus « inacceptable » et souhaite le « réexamen de tous les dossiers refusés ».

A lire :

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé
Scandales sanitaires

Levothyrox : plainte contre Merck

En direct de notre blog

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction