Navigation article

Les veuves de Dunkerque: "il faudrait que tout le monde sache"
Travail

Les veuves de Dunkerque : "il faudrait que tout le monde sache"

Elles ont repris leurs marches autour du palais de justice de Dunkerque le 14 avril 2009, après avoir attendu en vain que se concrétisent les promesses que leur avaient faites en 2006 Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l'Intérieur et Pscal Clément Garde des sceaux. Elles demandent justice en mémoire de leurs maris, morts de l'amiante, mais aussi pour leurs enfants et pour tous ceux qui dans le monde, vont souffrir et mourir parce que la fibre mortelle est toujours exploitée dans de nombreux pays.

Colette, Chantal et Marjorie, que nous avons rencontrées le 6 avril à Turin où elles étaient venues avec leur association, l'Andeva, soutenir les victimes italiennes de l'amiante, nous ont dit leur colère et leur amertume.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Environnement
Audition-vision

Trop de bruit au travail

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction