Navigation article

Travail

Le contrat de génération débattu à l'Assemblée

C'était une promesse de François Hollande pendant sa campagne, face au chômage. Le fameux contrat de génération est débattu depuis mardi à l'Assemblée nationale, après avoir été validé en octobre par les partenaires sociaux. Le principe est simple : conserver, pour toute embauche en CDI, un senior dans l'entreprise. Un "tutorat" qui permettrait de "préserver des savoir-faire tout en intégrant durablement les jeunes dans la vie professionnelle", selon François Hollande.

Avec le contrat de génération, le gouvernement actuel espère 500.000 embauches de jeunes en CDI d'ici 2017 - et autant de seniors maintenus dans l'emploi. Cet outil serait financé via le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi. Une aide financière pour les PME est prévue : une prime de 4000 euros par an serait versée pour chaque jeune de moins de 26 ans (moins de 30 ans pour les personnes en situation de handicap) recruté en CDI et chaque salarié de plus de 57 ans maintenu en poste. En 2013, l'Insee prévoit un taux de chômage de 10,5% en France métropolitaine.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Environnement

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction