Navigation mutuelle

Mutualité

La complémentaire santé : 29 milliards d'euros par an

Les organismes complémentaires (OC) déclarent chaque année leur assiette de contribution à la Cmu, basée sur le montant des primes et cotisations émises ou recouvrées. Ce qui donne une bonne base d'appréciation de leur chiffre d'affaire en santé.

Références Cmu, la lettre du Fonds de financement de la Cmu d'avril 2009 publie un comparatif des évolutions 2001/2007. Les mutuelles ont vu leur assiette santé passer de 10,5 milliards d'euros à 16,4 milliards (+ 55,14 %). Les Institutions de prévoyance (IP) sont passées de 3,2 à 5,1 milliards (+ 56,66 %) et les assureurs de 3,6 à 7,4 milliards d'euros (+ 101,34 %).
En global, le « marché » de la complémentaire santé a progressé de 6 % en 2008 et représente 29 milliards d'euros.

Le secteur se concentre : entre 2001 et 2008, le nombre des organismes actifs en complémentaire a baissé de près de 50 %, essentiellement par regroupement d'organismes.

Les assureurs montent en puissance

Le poids respectifs de chacune des trois catégories de complémentaire en santé est désormais de 56,7 % pour les mutuelles, 17,7 % pour les IP et 25,6 % pour les assureurs.

Depuis 2001, le poids des assureurs s'est accru (+ 4,6 points) au détriment des mutuelles (-3,95 points) et des IP (- 0,96 points).

Références Cmu livre également des informations sur la Cmu-C : plus de 4 millions de personnes en bénéficiaient au 31/12/2008 (- 5 % en un an).

Le dispositif d'aide au paiement d'une complémentaire santé (Acs) progresse : le nombre d'attestation d'aide a augmenté de plus de 16 % en 2008. Plus de 440 000 personnes ont utilisé l'Acs en 2008. Près des trois-quarts ont alors fait appel à une mutuelle.

La baisse du nombre de bénéficiaires de la Cmu-C pourrait être une bonne nouvelle, le signe que la situation de certaines familles s'améliorent. Mais selon Jean-François Chadelat, directeur du Fonds Cmu, il y aura « un effet retard mécanique » de la crise actuelle « car un chômeur conserve des revenus supérieurs au seuil de Cmu ». Les familles touchées par la crise n'entreront dans le dispositif Cmu qu'une fois leurs droits épuisés.

Références CMU :

www.cmu.fr

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction