Casale Monferrato  : des milliers de lumières contre l'amiante, la mort blanche

Casale Monferrato : des milliers de lumières contre l'amiante, la mort blanche

"La mort blanche" c'est ainsi que l'on nomme en Italie les ravages de l'amiante. C'est à la fois pour ne pas oublier et ne pas être oublié que la petite ville piémontaise de Casale Monferrato organise chaque année à l'entrée de l'hiver un long défilé aux chandelles. Casale Monferrato où Eternit a prospéré pendant près de 80 ans entend bien que justice soit faite. L’assemblée générale des victimes et de leur famille, qui s'est déroulée le 1er décembre a revêtu cette année un caractère particulier : dans mois de dix jours avec l'ouverture du procès de Turin, elles seront confrontés aux dirigeants d'Eternit Schmidheiny et Cartier de Marchiennes.

Beaucoup d'émotion, de colère et de discussion Schmidheiny ayant au dernier moment fait des propositions d'indemnisation. La réponse pour la plupart des victimes se lisant sur les centaines drapeaux déployés le long du cortège : Eternit : Giustizia !.

La délégation française dont la venue a été particulièrement appréciée etait principalement composée d'Alain Guérif, président de l'Association nationale des victimes de l'amiante (Andeva) et de Guy Talès qui représentait les Mutuelles Santé Plus.

Voir la vidéo

 

Lire aussi

Vos réactions

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction