Navigation article

Dépendance

Cancer : une formation pour les aides à domicile

Le comité de Loire-Atlantique de la Ligue contre le cancer propose une formation à l'accompagnement des malades destinée au personnel des associations de maintien à domicile.

Agréé dans le cadre de la formation professionnelle, la première session, a été organisée à Nantes, en janvier et février dernier. Elle a réuni 14 aides à domiciles, salariées de cinq associations du département avec lesquelles, le comité a signé une convention.

La formation, mise au point au niveau national par l'Ecole de la Ligue, dure quatre jours et prévoit l'intervention de différents spécialistes : médecin oncologue, psychologue, diététicienne, travailleurs sociaux, professionnels de santé spécialistes du retour à domicile.

Elle apporte des connaissances sur la maladie, le parcours et le ressenti de la personne malade et s'attache à donner à l'aide à domicile des compétences spécifiques sur le plan de l'alimentation, un domaine très important pour réussir le retour à domicile des personnes en traitement.

L'accent est mis aussi sur la communication avec les malades, l'écoute. « Les aides à domicile peuvent être un maillon essentiel de l'accompagnement des patients cancéreux, soulignent Sandra Emauré, coordinatrice sociale du comité 44 de la Ligue. En contact quotidiennement avec eux, elles peuvent faire remonter vers les médecins, les infirmières ou les assistantes sociales de leurs services des informations sur les problèmes auxquels sont confrontés les malades sur le plan de la douleur, du mal être ou de la vie sociale ».

Le comité 44 ambitionne d'organiser 3 ou 4 session de formation chaque année, afin de créer, sur tout le territoire du département, un maillage de personnels formés capables d'accompagner dans les meilleurs conditions le retour à domicile des personnes malades. Le coût du stage (2 000 euros) est pris en charge intégralement par le comité.

Renseignements: 02 40 14 00 14

Vos réactions

Dans la même rubrique

Seniors

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction