Navigation article

Prévention

Cancer de la prostate : un rapport préconise d'améliorer le dépistage

L'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé (OPEPS) souhaite que le dépistage individuel du cancer de la prostate prenne l'ampleur d'un dépistage de masse en France, et aussi améliorer sa qualité.

Pour cela, il avance 13 recommandations dans un rapport (organisation, standardisation et harmonisation des tests et des machines, développement des guides de prise en charge...) afin de "préparer" le passage au "dépistage systématique" organisé pour les 50-70 ans, comme il en existe un pour le cancer du sein.

Avant de passer au dépistage systématique, de nombreuses questions restent posées - sur l'âge, la fréquence du dépistage, le test lui-même, car d'autres tests sont en cours d'évaluation.

Par ailleurs, une étude européenne a mis en évidence l'intérêt du dépistage régulier avec une diminution de la mortalité de 20 %. Dans le même temps, une autre américaine, n'avait constaté aucun gain sur la mortalité.

L'Assurance-maladie (régime général) rembourse chaque année 3,5 millions de test de dépistage.

Lire aussi :

Le rapport sera en ligne prochainement sur le Site de l'Opeps :
commission/sante

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction