Navigation article

Environnement

Antennes-relais : le Parlement européen demande des normes plus strictes

Le Parlement européen préconise dans un rapport une distance minimum entre les antennes qui émettent des champs électromagnétiques et les écoles ou établissements de santé, les crèches ou les maisons de repos.

Il estime que la Commission devrait mettre à disposition des citoyens des informations plus fiables sur les effets de l'exposition aux champs électromagnétiques. La protection des personnes devrait être prise en compte dans l'implantation des pylônes et des émetteurs.
Les députés européens demandent enfin un rapport annuel sur le niveau de rayonnement électromagnétique dans l'Union, sur ses sources et sur les mesures prises pour protéger la santé et l'environnement.

La rapporteuse, Frédérique Ries, préconise pour l’ensemble de l’Europe de nouvelles limitations du champ électrique et l'adoption de normes resserrées car les normes actuelles datent de 1999 et ne prennent en compte que les expositions aiguës, pas l’exposition à de faibles rayonnements.

Les recommandations adoptées par le Parlement invitent à « une vaste campagne d'information sur les bonnes pratiques à connaître quand on a un téléphone portable » et « de rendre publiques des cartes notifiant les degrés d'exposition aux ondes électromagnétiques ».

Selon un songage Bva-Agir pour l'environnement, 80 % des Français sont favorables à une loi réglementant l'implantation des antennes-relais.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction