Navigation article

Maladies

6 millions de personnes ont les reins malades et l’ignorent

Pour la 13e année consécutive, France Rein organise, du 3 au 10 mars 2018, la Semaine nationale du rein. Partout en France, des stands d’informations et des lieux de dépistage gratuit vous sont ouverts.

6 millions de personnes ont les reins malades  et l’ignorent. Lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard. Pourtant, en s’informant sur ces pathologies et les risques qui y sont associés et en se faisant dépister, il est possible de retarder, voire d’éviter, ces maladies très lourdes (l’insuffisance rénale est souvent synonyme de dialyse et/ou de greffe). L'association France Rein organise, du 3 au 10 mars 2018, la Semaine nationale du rein. Partout en France, des stands d’informations et des lieux de dépistage gratuit sont ouverts.

Pourquoi se faire dépister ?

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte que l’on est malade. Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse. « Un dépistage précoce permet une prise en charge appropriée qui ralentira, voire stoppera, l’évolution vers une insuffisance rénale dite “terminale” (lorsque les reins ne fonctionnent plus du tout) », martelle France Rein.

Or, chaque année, environ 11 000 personnes (+ 2 % par an) apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique. Le coût humain de l’insuffisance rénale chronique, en termes de qualité de vie, et son coût financier pour la communauté (l’assurance-maladie avait établi ce coût à plus de 4 milliards en 2007) sont gigantesques.

Prendre soin de ses reins 

- Avoir une alimentation équilibrée permet d’éviter le surpoids. L’obésité est un facteur qui favorise la maladie rénale. L’excès de protéines (œuf, viande, poisson) « fatigue » le rein et, à terme, l’abîme. Méfiez-vous donc des régimes hyper-protéinés.

- Lutter contre la sédentarité grâce à une activité physique adaptée à son âge.

- Boire la quantité d’eau adaptée à ses besoins (au moins 1,5 litre par jour) répartie sur la journée, afin de faciliter le travail des reins.

- Cesser de fumer.

- Ne pas manger trop salé, car l’excès de sel favorise l’hypertension. Attention à la surconsommation de plats tout prêts du commerce.

- Médicaments : l’aspirine, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens comme l’ibuprofène peuventêtre toxiques pour le rein lorsqu’ils sont utilisés à forte dose ou à long terme. N’abusez pas des laxatifs et des diurétiques.

Chiffres (2015) en France : 11 000 personnes sont arrivées au stade dit « terminal » de l’insuffisance rénale et ont dû débuter un traitement de suppléance. Environ 46 000 personnes sont dialysées;  36 000 personnes sont greffées.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

En direct de notre blog

Bien-être

Alimentation

Vive l'olive

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction