Navigation article

Seniors

22 millions de seniors en 2070 ?

Dans son Portrait social 2018, l'Insee fait un focus sur les plus de 65 ans en France. La proportion de seniors devrait continuer à augmenter rapidement jusqu’en 2040, année à partir de laquelle toutes les générations du baby-boom auront dépassé l’âge de 65 ans.

Au 1er janvier 2018, la France compte 13,1 millions de personnes de 65 ans ou plus. Si les tendances démographiques récentes se poursuivaient, la France compterait 21,9 millions de seniors en 2070, soit 8,8 millions de plus qu’en 2018. La quasi-totalité de la hausse de la population d’ici à 2070 concernerait les seniors, qui représenteraient alors 29 % de la population, contre 20 % en 2018. La proportion de seniors devrait continuer à augmenter rapidement jusqu’en 2040, année à partir de laquelle toutes les générations du baby-boom auront dépassé l’âge de 65 ans. Après cette date, la proportion de seniors devrait augmenter beaucoup plus modérément. La part des « jeunes » seniors âgés de 65 à 74 ans devrait rester quasiment stable jusqu’en 2070, autour de 11 %. Ce sont surtout les plus âgés des seniors, les 75 ans ou plus, qui devraient contribuer au vieillissement à venir. Leur part dans la population devrait s’accroître à partir de 2021 pour les 75-84 ans et à partir de 2031 pour les 85 ans ou plus. 

Le vieillissement de la population constaté en France s’observe également au niveau européen. La progression des effectifs de seniors a été un peu moins rapide dans l’Union européenne qu’en France, mais elle s’est accompagnée d’une progression également un peu moins rapide du nombre des 0-64 ans. Au total, la proportion de seniors est passée de 14 % à 19 % entre 1990 et 2017 dans l’Union européenne, soit la même hausse qu’en France. 

Il devrait y avoir davantage d’hommes parmi les seniors en 2070

Alors que les garçons sont un peu plus nombreux que les filles à la naissance, 47 % des personnes âgées de 65 ans sont des hommes et ils sont 23 % de personnes de 95 ans. Si l’écart d’espérance de vie entre femmes et hommes continue de se réduire, la pyramide des âges devrait s’équilibrer davantage d’ici à 2070, avec 39 % d’hommes parmi les personnes de 95 ans. 

Concernant les modes de vie, l’évolution la plus marquante entre 1968 et 2015 est la baisse considérable de la proportion de seniors vivant avec un enfant : en 1968, c’était le cas de quatre personnes sur dix à 85 ans, contre moins d’une personne sur dix au même âge en 2015.

À l’inverse, la vie en couple a progressé à tout âge. Vivre seul est également devenu plus fréquent à presque tous les âges. Quant à la vie en maison de retraite, elle a diminué avant 87 ans et augmenté après cet âge. Ces évolutions sont probablement dues à la hausse de l’espérance de vie, de l’espérance de vie sans handicap, à un désir accru d’indépendance et à une modification de la prise en charge en cas de dépendance, faisant de plus en place au maintien à domicile

 

 

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction