Navigation article

Octobre rose

Un mois pour sensibiliser au cancer du sein

Le mois d'octobre est, depuis 2004, le mois de sensibilisation au cancer du sein qui touche chaque année 55 000 femmes en France. Les mutuelles sont partie prenante de cet événement.

Octobre rose est l'occasion de parler du dépistage du cancer du sein, ce cancer féminin qui fait près de 12 000 décès par an dans notre pays. Pourtant, mis en place en 2004, le dépistage organisé n'est suivi que par une femme sur deux. Un chiffre encore en diminution cette année.

Dépistage : pourquoi ces réticences ?

C'est d'abord un examen qui fait peur aux femmes. Ce cancer est souvent synonyme de chimiothérapie, d'ablation des seins... Et puis le dépistage organisé a fait parler de lui ces dernières années, semant parfois le doute. En effet, les examens étant de plus en plus précis, on détecte des tumeurs de plus en plus petites qui n'auraient peut-être pas évolué en cancer. Ce surdiagnostic peut mener à un surtraitement avec des effets secondaires très invalidants.

Pourtant, le dépistage est le moyen le plus simple de lutter contre le cancer du sein. De nombreux progrès ont été réalisés ces dernières années, de la détection de la maladie à la prise en charge pendant et après le cancer.

Le programme de dépistage du cancer du sein

Ce programme a été mis en place en 2004 et pris en charge par l’assurance-maladie à 100 %, sans avance de frais. Il concerne les femmes de 50 à 74 ans et a lieu tous les deux ans. Il consiste en un examen clinique des seins et une mammographie. Il propose, en plus, une vérification (deuxième lecture) de chaque mammographie normale en première lecture.

D’autres modalités de suivi et de surveillance sont proposées aux femmes présentant des facteurs de risque particuliers (cas de cancers dans la famille...).

Les mutuelles participent à cet événement.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction