Navigation article

Audition-vision

Trop de bruit dans les open spaces

La Semaine de la santé auditive au travail, du 23 au 28 octobre, est l'occasion de rappeler que le bruit qui règne dans les open spaces altère la santé des salariés.

L'open space, ce grand bureau ouvert, très à la mode dans les entreprises depuis la fin des années 1990, serait-il une fausse bonne idée ? Oui, si l'on en juge par la dernière étude menée pour l'association la Journée nationale de l'audition (Jna) dans le cadre de la Semaine de la santé auditive au travail. Promiscuité, manque d’intimité, mais surtout bruit permanent peuvent faire de cet espace de travail un endroit extrêmement stressant.

L'open space altère la qualité de vie au travail

La législation, et c’est tant mieux, protège les travailleurs du Btp dont l'environnement sonore dépasse les 80 décibels (db) pendant huit heures, mais ignore ceux qui sont employés dans les open spaces, ces fameux bureaux paysagers. Pourtant, ils travaillent dans des environnements qui atteignent 70 db, selon les experts de la Jna.

Heureusement, ce bruit ambiant n'est pas nocif pour les oreillles mais, en revanche, il cause d’autres troubles : manque de concentraton, fatigue, stress ou même une augmentation du rythme cardiaque et une perte de sommeil. A force, ce brouhaha ambiant altère la qualité de vie au travail.

Baisser le son

Que faire pour survivre à l'open space ? L’association Jna propose d’abord « que les patrons, et leurs salariés, prennent conscience du problème ».

Puis, des systèmes peuvent être mis en place notamment : 

- installer un sonomètre pour mesurer le bruit ;

- éloigner les équipements bruyants (photocopieuses, imprimantes, broyeurs à documents, machines à café… ;

- poser des paravents, qui permettent de cloisonner les bureaux, et/ou des éléments absorbants, des plafonds phoniques, du mobilier non réfléchissant... ;

- créer des zones sans bruit, un espace séparé pour le café, les pauses ou les discussions informelles ;

- inviter les salariés à mettre leur téléphone sur vibreur ou à baisser le son de leur fixe, ou encore poser des alertes visuelles ;

- faciliter le télétravail ;

- passer ses coups de fil à l’extérieur de l’espace de travail, si le poste le permet.

Renseignements : 2e édition de la Semaine de la santé auditive au travail du 23 au 28 octobre 2017.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction