Navigation article

Amiante

Manifestation des victimes de l'amiante

Organisée par l’Andeva (Association nationale de défense des victimes de l'amiante) vendredi 9 octobre 2015, cette manifestation a regroupé des victimes de l’amiante et des familles venues de toute la France.

La manifestation a été dédiée à Jean Dalla Torre, décédé il y a un mois d’un mésothéliome, qui fut l’un des fondateurs de l’association nationale et l’auteur de la première plainte pénale sur l’amiante.

Bruno Pesce, coordonnateur de l’Afeva, l’association italienne des victimes de de Casale Monferrato, qui combat depuis plus de trente ans pour la justice, était présent et a apporté son témoignage. La manifestation  est partie de l’avenue de Messine, ancien siège du « Comité permanent amiante », structure de lobbying des industriels de l’amiante qui s’est opposée avec succès à la mise en place d’une réglementation efficace contre le risque amiante et a réussi à retarder l’interdiction de cette fibre mortelle en faisant croire qu’il était possible d’en faire un « usage contrôlé ».

Elle s'est dirigée ensuite vers le pôle de Santé publique, qui a en charge l’instruction du procès pénal de l’amiante.
A cette occasion ont été remis aux magistrats les dossiers de 1 221 victimes de la Normed et de la Sollac à Dunkerque.
L’Andeva a demandé à être reçue par les magistrats du pôle de Santé publique pour faire le point sur l’état d’avancement des dossiers.
Pierre Pluta, son président, a écrit à la ministre de la Justice pour lui demander une rencontre.

Cette manifestation a reçu le soutien des Mutuelles de France.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Environnement

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction