Navigation article

Médicaments

Les personnes âgées prennent trop de médicaments

Les personnes âgées consomment trop de médicaments, ce qui peut entraîner des accidents médicaux sévères, des hospitalisations, voire des décès.

En France, les personnes âgées consomment beaucoup trop de médicaments : 14 différents en moyenne et de manière régulière, d'après une étude publiée dans le magazine 60 Millions de consommateurs. 1

130 000 hospitalisations par an dus à la polymédication

Les personnes de plus de 65 ans sont les plus concernées par les cas de polypathologies (le fait d’être atteints par plusieurs pathologies chroniques) nécessitant souvent de cumuler différents traitements simultanément. C’est ce qu’on appelle la polymédication. Mais cette dernière multiplie les risques d’effets indésirables et d’interactions médicamenteuses (effet iatrogène). Tout ceci peut être dangereux pour le malade et lui causer des problèmes graves comme des chutes, des accidents hémorragiques... L’assurance-maladie estime qu’ils occasionnent 130 000 hospitalisations et 7 500 décès par an chez les personnes de 65 ans et plus.

Cette étude révèle également que ces ordonnances à rallonge sont rédigées en moyenne par deux à trois médecins différents. Ce qui pose la question de la coordination de ces soins : est-ce le médecin traitant qui supervise l’ensemble des prescriptions ? Comment se fait le passage de témoin entre les différents professionnels de santé, notamment quand des médicaments sont prescrits à l’hôpital, mais que le patient est suivi en médecine de ville ?

D'autres axes de réflexion sont également soulevés sur la place du pharmacien, celle du patient (est-il bien informé sur les risques ?) et sur la communication entre les différents acteurs.

 

 

  • 1. Cette étude a permis de suivre, pendant trois mois, plus de 150 000 personnes dites « polymédiquées » (qui prenaient au minimum sept médicaments différents) âgées de 65 ans et plus, via plus de 2 500 officines de ville.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction