Navigation article

Médicaments

Les médicaments aussi se recyclent

Pour préserver l'environnement, on peut aussi rapporter ses médicaments non utilisés chez le pharmacien qui s'occupera, via un réseau de les recycler.

Le recyclage, ça marche aussi pour les médicaments. Afin de préserver notre environnement et surtout éviter la pollution des eaux, l'Association santé environnement France (Asef) lance une opération de communication pour que les Français rapportent leur médicaments non utilisés à leur pharmacie.

Pourquoi recycler les médicaments ?

7 116 tonnes de médicaments dorment dans nos armoires à pharmacie. L'Asef rappelle que « Garder des médicaments chez soi, après la fin de son traitement, et les utiliser peut se révéler dangereux pour la santé, avec une utilisation en automédication de traitements contre-indiqués. D’autre part, il ne faut pas les jeter dans les poubelles ou les verser dans l’évier, car cela peut entraîner une pollution des eaux et des sols. » Il est donc plus prudent et écologique de les rapporter à l'officine la plus proche d'autant que le pharmacien est désormais tenu de les accepter.

Le recyclage en pratique

Avant de rapporter vos médicaments, prenez soin de jeter l'emballage en carton et la notice dans la poubelle jaune de votre domicile. Une fois récupérés par le pharmacien, les produits seront pris en charge par l'association Cyclamed, agréée par les pouvoirs publics. Ils seront ensuite incinérés en toute sécurité.

En 2016, les Français ont rapporté à leur pharmacie près de 12 000 tonnes de médicaments non utilisés uniquement pour les médicaments et 15 874 tonnes si l'on ajoute les emballages et les produits de parapharmacie (15 477 en 2015).

D'après Cyclamed, ce sont surtout les plus de 50 ans (86%), les femmes (85 %), les personnes habitant des communes rurales qui participent à cette action. Les chiffres montrent une mobilisation forte et une fidélisation de la pratique.

La collecte des médicaments, suivie de leur incinération, a permis d'éclairer et de chauffer l'équivalent de 7 000 logements tout au long de l'année.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé
Scandales sanitaires

Levothyrox : plainte contre Merck

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction