Navigation article

Environnement

Les compteurs Linky sont-ils dangereux pour la santé ?

Le déploiement national du compteur nouvelle génération d'Erdf a démarré. Particuliers, associations et communes craignent les dangers pour la santé.

Le compteur connecté d'électricté Linky de Erdf a fait son apparition dans les foyers français.  Il permet de relever les consommations d'énergie  à distance. D'ici à la fin 2021, 35 millions de compteurs devraient être remplacés dans toute la France. Mais des particuliers, des associations (Robin des Toits ou Priartem-électrosensibles) et des communes s'opposent à cette implantation, en raison des risques éventuels pour la santé liés aux ondes électromagnétiques dégagées par ces compteurs. L'Agence nationale de sécurité de l'environnement (Anses), saisie par les pouvoirs publics pour évaluer les risques, devrait rendre un rapport d'ici la fin de l'année.

D'ici là, peut-on refuser un compteur Linky chez soi ? En théorie, impossible : l'installation de ce nouveau compteur « intelligent » répond à l'application d'une directive européenne de mise aux normes datant de 2010. Par ailleurs, le compteur n'est pas la propriété du client... mais celle de la collectivité territoriale dont il dépend. Pourtant, en pratique, la loi n'est pas suffisamment explicite pour interdire les refus. Et l'amende initialement prévue pour les réfractaires (1 500 euros) a été annulée... Affaire à suivre donc. 

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

En direct de notre blog

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement