Navigation article

Scandales sanitaires

Le scandale des œufs contaminés touche la France

Dans un communiqué diffusé lundi 7 août, le ministère de l’Agriculture a confirmé que 13 lots d’ovoproduits contaminés avaient été livrés à deux établissements de la Vienne et du Maine-et Loire entre le 11 et le 26 juillet 2017.

Après les Pays-Bas, la Belgique et l'Allemagne, la France est-elle aussi touchée par l'affaire des œufs contaminés. Lundi 7 août, le ministère de l’Agriculture a publié un communiqué indiquant que 13 lots d'ovoproduits contaminés au fipronil avaient été livrés à deux établissements de la Vienne et du Maine-et-Loire. Le Ministère se veut cependant rassurant, indiquant qu'il n'avait pas « à ce jour, d’informations de contamination d’œufs en coquille et de viande destinés à la consommation. » L’Etat a annoncé que des investigations visaient d’ores et déjà les établissements de la Vienne et du Maine-et-Loire et qu’il allait acter le blocage des produits incriminés pour les analyser. Importés des Pays-Bas, ces ovoproduits contiendraient un pesticide interdit dans les élevages mais utilisés en Belgique et aux Pays-Bas.

Le fipronil, c'est quoi ? 

Il s'agit d'un pesticide. L'Oms le classe dans les produits « moyennement dangereux pour l'homme ». Cependant, il attaquerait les reins, le foie et la thyroïde, selon les autorités sanitaires hollandaise. Il s'agirait également d'un perturbateur endocrinien. Il est donc formellement interdit en Europe sur des produits destinés à la consommation humaine. En outre, le produit est mortel pour les abeilles. Des enquêtes pénales sont en cours aux Pays-Bas et en Belgique. Un fournisseur belge serait suspecté d’avoir acquis d’importantes quantités de fipronil en Roumanie.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

En direct de notre blog

Bien-être

Alimentation

Vive l'olive

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement