Navigation article

Maladies

Journée des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : soutenir les malades

Douleurs abdominales, diarrhées, fatigue et si c'était une maladie inflammatoire de l'intestin (Mici) ? La journée mondiale du 19 mai est l'occasion d'informer le grand public et de soutenir les malades au nombre de 250 000 en France.

Douleurs abdominales, diarrhées et fatigue rythment le quotidien des malades qui doivent pourtant maintenir une activité quotidienne la plus normale possible. Beaucoup d'entre eux se sentent en situation de handicap et estiment que leur pathologie a des répercussions sur leur vie professionnelle. Une réalité qui les isole et qui fait qu'ils se sentent incompris.

Les Mici, maladies inflammatoires

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (ou Mici) regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, qui se caractérisent par une inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif. Dans la maladie de Crohn, cette inflammation peut être localisée à tous les niveaux du système digestif, de la bouche à l’anus, même si c’est au niveau de l’intestin qu’on la retrouve le plus souvent. Dans la rectocolite hémorragique, elle est localisée au niveau du rectum et du côlon.

Ces maladies évoluent par poussées inflammatoires de durée et de fréquence extrêmement variables selon les patients. Ces poussées alternent avec des phases de rémission.

Les Mici sont le plus souvent diagnostiquées chez des sujets jeunes, âgés de 20 à 30 ans. Toutefois, elles peuvent survenir à tout âge et 15% des cas concernent des enfants.

 

A l’occasion de la Journée mondiale des Mici, l’association François Aupetit organise, le vendredi 19 mai 2017, Place de la République à Paris, une journée de mobilisation, d’information et de soutien aux malades.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

En direct de notre blog

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction