Navigation article

Alimentation

Huiles minérales : à limiter sur les emballages alimentaires

Les huiles minérales utilisées dan la fabrication des cartons d'emballages seraient dangereuses pour la santé, surtout quand elles sont en contact avec les denrées alimentaires.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) alerte sur les huiles minérales contenues dans certains cartons d’emballage, qui lorsqu'elles sont en contact avec les denrées alimentaires pourraient avoir un effet néfaste sur la santé humaine. Les hydrocarbures d'huiles minérales, appelés communément Moh, sont des dérivés du pétrole brut mais peuvent être aussi fabriqués synthétiquement.

Ce type d'huile est utilisé notamment dans les encres ou les adhésifs des emballages alimentaires en papier et carton... Dans un communiqué, l'Anses, demande aux fabriquant de réduire la présence de Moh et leur contact avec les denrées alimentaires.

Mauvais pour la santé humaine

D'après les dernières études de l'agence, ces produits seraient cancérigènes ou génotoxiques (qui peuvent  altérer le génome). L'Anses pointe aussi le risque de migration des huiles minérales de l’emballage vers l’aliment. Il faut donc protéger le consommateur. Mais, il est nécessaire de mieux connaitre la composition des mélanges avant de pouvoir proposer des recommandations d’ordre toxicologique. L'Anses recommande notamment la réalisation d’études de toxicité supplémentaires menées sur des mélanges représentatifs auxquels le consommateur est exposé.

Il conviendra ensuite de disposer de données supplémentaires sur la contamination des denrées alimentaires par les Moh provenant des emballages en papiers et cartons recyclés. A savoir que « les magazines, journaux et autres papiers graphiques entrant dans la filière recyclage sont identifiés comme les principales sources d’huiles minérales dans les emballages alimentaires en papiers et cartons recyclés », prévient l'Anses.

Mais pour cela, il faut mener des études à différents stades du recyclage, ce qui paraît une entreprise assez longue...

En attendant, l'Anses, « recommande l’utilisation de barrières permettant de limiter la migration des Moh de l’emballage vers les aliments. En effet, l'application de divers revêtements agissant comme des barrières (PET, acrylate, polyamide etc.) directement sur les emballages en papiers et cartons est une solution mise en avant dans la littérature pour limiter la migration de contaminants. L’efficacité d'autres barrières, notamment à base d'amidon, est également en cours d'étude. »

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction