Navigation article

Enfants

Faut-il interrompre les antidépresseurs pendant la grossesse ?

Une enquête prouve qu'il n'y a aucun lien entre la prise d'antidépresseurs pendant la grossesse et le risque d'autisme chez l'enfant à naître.

Les derniers résultats d'une enquête canadienne parue dans le journal Jama prouvent que ce serait la dépression maternelle elle-même qui serait un facteur de risque d'autisme pour le futur enfant, et non pas la prise d'antidépresseurs pendant la grossesse. Interrompre son traitement quand on est enceinte ne serait donc pas indiqué.

La dépression a un impact négatif sur le bébé à naître

Environ 15 % des femmes enceintes souffrent de dépression. Dans ce cas, l'arrêt du traitement pourrait avoir un effet négatif, non seulement sur le déroulement de la grossesse mais aussi sur l'enfant à naître.

Le lien entre antidépresseurs pendant la grossesse et risque d’autisme, observé dans d'autres études plus anciennes, pourrait donc être causé par des facteurs divers (environnement, hérédité) qui restent à identifier, précisent les auteurs de l'étude.

Il reste que ces médicaments non dénués d'effets secondaires doivent être pris avec la plus grande observance.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

En direct de notre blog

Bien-être

Alimentation

Vive l'olive

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement