Navigation article

Alimentation

Etats généraux de l'alimentation : c'est parti pour les ateliers de réflexion

Les Etats généraux de l'alimentation se déroulent depuis le 20 juillet dernier. Lundi 28 août, le ministre de l'agriculture Stéphane Travert a lancé le premier chantier des ateliers de réflexion qui auront lieu jusqu'à fin septembre.

Les ateliers des États généraux de l’alimentation sont lancés, a annoncé le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, lors d’une conférence de presse, lundi 28 août. Le thème de ce premier chantier est : « La création et la réparation de la valeur » et se terminera fin septembre.

Au programme

- « Mieux répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualité nutritionnelle et environnementales, d'ancrage territorial, de bien-être animal et d'innovations ».

- « Développer les initiatives locales et créer des synergies » « Développer la bio-économie et l'économie circulaire ».

- « Conquérir de nouvelles parts de marchés en Europe et dans le monde et faire rayonner l'excellence du modèle alimentaire et le patrimoine alimentaire français ici et à l'international ».

Trois autres ateliers auront pour thème les prix d'achat des produits agricoles, les différents marchés et les relation commerciales entre producteurs, transformateurs et distributeurs.

« Le président de la République, à l’issue de ce premier chantier, viendra présenter un certain nombre de propositions et sa vision de ce que nous devons faire pour la sauvegarde de nos modèles agricoles », a assuré Stéphane Travert.

Le deuxième acte des ateliers

sera consacré à « Une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous », doit démarrer début octobre et s’achever fin novembre.

Pour animer les ateliers, le ministre et ses équipes ont choisi une vingtaine de personnalités issues du monde politique, agricole, associatif et industriel.

L'alimentation joue un rôle clé dans prévention de certaines maladies mais pour l'instant aucune précision sur les participants du monde médical (nutritionnistes, médecins...). Stéphane Travert a simplement précisé qu'il travaillait en concertation avec le ministère de la Santé.

Parallèlement

et ce jusqu'à la fin octobre, une grande concertation citoyenne est déjà en cours sur Internet : egalimentation.gouv.fr.

Le public peut se prononcer sur des thèmes tels que : comment favoriser l’accès du plus grand nombre à une alimentation suffisante et saine ou comment mieux informer les consommateurs ? Ou encore comment soutenir des modes de consommation plus responsables ?…

A ce jour, 43 000 visiteurs ont déjà surfé sur le site et plusieurs centaines de contributions ont été envoyées, d'après le ministère.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction