Navigation article

Audition-vision

Dmla : n'attendez pas pour la dépister !

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (Dmla) se caractérise par des déformations visuelles qui peuvent aboutir à l’apparition d’une tache noire au centre de la vision. Elle peut affecter la vue des patients après 50 ans. Dès l'apparition des symptômes, il est conseillé de consulter.

Si vous souffrez de déformations visuelles ou si vous voyez apparaître une tache noire lorsque vous fixez votre regard, il s'agit peut-être de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (Dmla). Dans ce cas, n'attendez pas pour consulter un ophtalmologiste : des traitements existent, mais il faut agir vite.

La Dmla, un handicap au quotidien

La baisse significative des capacités visuelles a un impact non négligeable sur la qualité de vie des patients atteints de Dmla. Les Journées macula qui ont eu lieu du 26 au 30 juin 2017 ont pour but d'informer le public qui a pu prendre rendez-vous chez les ophtalmologistes (libéraux et hospitaliers) participant à l’opération pour bénéficier d’un dépistage : un examen du fond d’œil par une méthode validée permettra de repérer les individus qui souffrent déjà d’une Dmla sans le savoir, ou dont le risque de développer la maladie est élevé, afin de leur proposer au plus tôt un traitement et/ou des mesures préventives ainsi qu’un programme de surveillance adapté. Il s’agit d’éviter, dans la mesure du possible, la dégradation visuelle et les complications.

A qui s'adresse le dépistage ?

Le dépistage s’adresse en particulier à toute personne de 55 ans ou plus non suivie ou n’ayant pas bénéficié d’un examen depuis plus d’une année. Si vous fumez ou si vous avez des antécédents familiaux de Dmla, si vous êtes diabétique (type 1 ou 2). Le dépistage concerne tous les patients diabétiques n’ayant pas eu un suivi ophtalmologique depuis plus d’un an. 

Si les examens de dépistage révèlent des signes de Dmla, de maculopathie diabétique ou d’une autre maladie de la macula (occlusion veineuse rétinienne ou autre), un bilan plus approfondi sera programmé pour confirmer ou non ce diagnostic.

Chaque personne dépistée recevra également des informations sur la pathologie concernée, ainsi que des conseils personnalisés et pourra poser des questions.

Service appel gratuit : 0 800 002 426

Pour accéder à la liste des centres de dépistage partenaires.

Des traitements existent

L’arrivée en 2007 des anti-Vegf a permis une amélioration de la forme humide de la Dmla. Jusqu’alors, les patients voyaient leur vision se détériorer rapidement en quelques semaines jusqu’à la perte de la vision centrale et le stade de cécité « légale ». Ces nouvelles molécules ont fait passer cette maladie du stade de « maladie incurable à maladie chronique, en stabilisant, voire en arrêtant la progression de la Dmla humide ». Ces traitements médicamenteux sont administrés par des injections intra-vitréennes (c’est-à-dire dans l’œil), avec une prise en charge du traitement à 100 % par la Sécurité sociale. Dès que les symptômes apparaissent, consultez vite un ophtalmologiste.

 

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction