Navigation article

Cancer

Combien coûtent les traitements contre le cancer en France ?

Les Français connaissent-ils le coût réel des traitements innovants contre le cancer en France ? Telle est la question posée par l'Institut Curie dans le sondage qu'il a réalisé pour la 5e édition de son Observatoire Cancer Institut Curie – Viavoice.

Quel est le coût réel des traitements innovants contre le cancer en France (thérapies ciblées, immunothérapie...) ? Les réponses des Français, dans le dernier sondage de l'Institut Curie, montrent à quel point leur méconnaissance est grande.

Des traitements innovants mais très chers

Toutes les personnes interrogées pensent qu'il faut préserver notre système de santé et en cela, ils rejoignent les convictions des médecins. Mais ils sont loin d'imaginer le coût réels des traitements innovants contre le cancer et ses répercutions sur l'assurance-maladie.

Par exemple : savent-ils qu'une thérapie ciblée coûte 50 000 euros par an et par patient et qu'il faut compter 80 000 euros par an et par patient pour un traitement d'immunothérapie ?

Sur les 16,1 milliards d’euros que représente la prise en charge annuelle des cancers en France, soit 10 % des dépenses de l’assurance-maladie, 3,2 milliards sont dus au coût des traitements contre le cancer. Le surcoût lié aux nouveaux traitements anticancéreux est estimé à 1 à 1,2 milliard d’euros par an. Et à ce rythme, on se retrouvera avec une augmentation très forte des dépenses de l'assurance-maladie.

Des risques d'inégalités

Cette escalade risque-t-elle de créer une inégalité dans l’accès à l’innovation ? Oui, répond le Pr Thierry Philip, président de l’Institut Curie : « Le risque de voir s’installer des inégalités entre les patients touchés par le cancer n’a pas disparu, au contraire. Le prix des nouveaux médicaments continue d’augmenter, de sorte qu’arrivera forcément le moment où l’accès de tous les patients aux anti-cancéreux innovants ne sera plus possible. Il est encore temps d’éviter une situation qui posera un grave problème éthique. »

Il rajoute qu'il faut trouver des solutions avec les différents partenaires : les médecins (qui doivent mieux cibler les patients à qui on propose les traitements), les politiques, les industriels du médicament, qui doivent pratiquer une vraie politique de réalité des coûts et les patients.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Environnement

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction