Navigation article

Droits

Billets d’avion sur Internet : la prudence s’impose

Attention aux sites qui vous proposent des vols à des prix défiant toute concurrence. Certains ont été épinglés par la Répression des fraudes.

En janvier dernier, une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (Dgccrf) mettait en évidence plusieurs manquements aux règles d’information des consommateurs dans le secteur de la vente
de billets d’avion en ligne.

Certaines pratiques sont même carrément trompeuses

Ainsi celle qui consiste à mettre en avant des prix réduits qui sont, en réalité, inaccessibles dans la plupart des cas.

Parfois inférieurs de plus de 50 % au prix réel supporté par la quasi-totalité des clients, ces prix d’appel trompent le consommateur, faussent les résultats des comparateurs et biaisent la concurrence.

Une autre pratique consiste à augmenter le prix à payer au moment même du paiement,
pendant que le client renseigne le numéro de sa carte bancaire, et sans qu’il en soit alerté.
Les autres infractions identifiées dans le cadre de cette enquête concernent notamment
des annonces de prix n’incluant pas tous les frais, et des informations trompeuses sur les droits auxquels les consommateurs peuvent prétendre en matière de remboursement des taxes d’aéroport. Vingt sites Internet ont ainsi été épinglés, aussi bien des agences de voyages en ligne que des compagnies aériennes.

Comment se protéger ?

Avant de réserver, et de risquer de vous laisser berner par un prix qui semble attractif,
soyez donc très attentifs. Interrogez-vous sur les points suivants : A combien se montent
les taxes d’aéroport ? Y a-t-il des frais de dossier ou de traitement liés au mode de paiement ?

Vérifiez aussi si le prix inclut les bagages, le coût si ce n’est pas le cas, et si les repas pris à bord sont compris ou pas. D’une manière générale, il est souvent plus prudent de réserver son vol directement sur les sites des compagnies aériennes sans passer par une agence de voyage en ligne ou un comparateur de prix.

Attention, si vous réservez sur le site d’une compagnie low cost, elles ont tendance à utiliser les mêmes pratiques que les sites de réservation sur Internet. l

Vos réactions

Dans la même rubrique

Société

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction