Navigation article

Droits

L’Apa, comment ça fonctionne ?

L’allocation personnalisée d'autonomie (Apa) permet de financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile des personnes âgées dépendantes.

Pour qui ?

L’Apa est destinée aux personnes âgées d’au moins 60 ans. Pour pouvoir y prétendre, elles doivent :
• être rattachées à la grille Aggir (autonomie gérontologique groupes iso-ressources) qui définit un degré de dépendance de 1 à 4 ;
• résider soit à domicile, soit chez un proche, soit chez un accueillant familial, soit dans un établissement dont la capacité d’accueil est inférieure à 25 places, soit dans une résidence autonomie (anciennement « foyer-logement ») ;
• habiter en France de manière stable et régulière.

Pour quoi ?

Aux personnes classées dans l’un des groupes 1 à 4 de la grille Aggir, un plan d’aide est proposé, qui recense les besoins et l’ensemble des dépenses nécessaires au maintien à domicile. Par exemple :
• rémunération d’une aide à domicile ;
• aides concernant le transport ou la livraison de repas ;
• aides techniques et mesures d’adaptation du logement ;
• recours à un ou plusieurs dispositifs de répit : accueil temporaire (en établissement ou famille d’accueil), relais à domicile, etc.

Le dossier

Il est à retirer auprès de la mairie (Ccas) de la commune où réside le bénéficiaire, du département, ou d’un point d’information local dédié aux personnes âgées. Après réception, une équipe médico-sociale se charge d’évaluer le degré de perte d’autonomie, ainsi que le besoin de répit des proches aidants. Elle effectue une visite à domicile.

Le montant de l’aide

Le montant mensuel de l’Apa dépend du degré de dépendance du bénéficiaire :
Gir 1
1 714,79 €
Gir 2
1 376,91 €
Gir 3
994,87 €
Gir 4
663,61 €
Selon ses revenus, une partie peut rester à sa charge.

Le versement

L’Apa est versée directement au bénéficiaire.

Des exceptions sont possibles :
• une partie peut être versée au service d’aide à domicile ou à l’organisme qui fournit l’aide technique, réalise l’aménagement du logement ou assure l’accueil temporaire ou le répit à domicile.
Après décès du bénéficiaire, l’Apa n’est pas récupérable sur la succession.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Société

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction