Navigation article

Santé

L’ancien ministre de la Santé Jack Ralite s’est éteint

L'ancien ministre de la Santé Jack Ralite s'est éteint à l'âge de quatre-vingt-neuf ans. Il fut ministre de la Santé du deuxième gouvernement de Pierre Mauroy.

Né le 14 mai 1928 à Châlons-sur-Marne, dans une famille où la première valeur est le travail, Jack Ralite avait rêvé devenir instituteur. Mais il quitte Châlons, doit travailler jeune et devient employé municipal à Stains (Seine-Saint-Denis). Il adhère au Parti communiste  dès 1947.

Épris de littérature dès l'adolescence, curieux, il intègre la rédaction de l'Humanité Dimanche, rubrique télévision, puis denvient responsable des pages culture.

Ministre de la Santé

En 1959, à un peu plus de trente ans, il est au conseil municipal d'Aubervilliers. Il en sera élu maire en 1984 et le restera jusqu'en 2003. C'est à lui que l'on doit, dès 1960, le théâtre de la Commune, premier centre dramatique de la couronne parisienne.

Il devient député en 1973. En 1981, au moment du gouvernement d'Union de la gauche, son nom circule pour le portefeuille de ministre de la Culture. Mais Pierre Mauroy le choisit comme ministre de la Santé. Puis dans les deuxième et troisième gouvernements Mauroy, Jack Ralite sera ministre délégué auprès du ministre des Affaires sociales, chargé de l'Emploi.

Plus tard, il organisera avec l'Italien Carlo Ossola, professeur de littérature au Collège de France, des rencontres exceptionnelles : les grands esprits du Collège se rendaient à Aubervilliers, à la rencontre des élèves et d'un public populaire qui appréciait profondément ces moments.

De la gauche à la droite, chacun appréciait cet homme resté très simple, qui vivait à Aubervilliers, la ville dont il fut maire durant dix-neuf ans. Il fut sénateur de Seine-Saint-Denis entre 1995 et 2011. Jack Ralite était aussi membre du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, du Conseil national de l'innovation pour la réussite scolaire, et du conseil politique de la fondation Agir contre l'exclusion, lancée par l'ancienne ministre socialiste Martine Aubry.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction