Navigation article

Prévention

Un laboratoire de recherche met au point un nouvel antioxydant

L'Unité mixte de recherche Qualisud de l'Université Montpellier II, en collaboration avec le laboratoire Cegen-R vient de mettre au point un antioxydant naturel aux multiples vertus.

Enquête SU.VI.MAX (Supplémentation en Vitamines et Minéraux Anti-oXydants), rapport du Haut Comité de santé publique, autant de sources sérieuses qui mettent en évidence le rôle des radicaux libres – molécules oxydées responsables, entre autres, du vieillissement – et l'importance d'une supplémentation en antioxydants dans la prévention des cancers et des maladies cardio-vasculaires et dégénératives.

L'Unité mixte de recherche de l'Université Montpellier II s'est donc penchée sur la question en faisant métaboliser du sélénium – prescrit en cas de faiblesse générale, de migraines, de névralgies, de psoriasis, de rhumatismes... – par de la spiruline, une micro-algue ultra-protéinée qui entre par exemple dans la composition de produits pour les enfants dénutris du tiers-monde.*

Si le sélénium présente une biodisponiblité faible – pour 50 microgrammes ingérés, moins de 5 passent dans l'organisme – la spiruline, elle, permet sa « digestion » et le rend dès lors assimilables à plus de 80 %.

Pluridisciplinaire, l'équipe – le Pr Jean-Claude Baccou (Université Montpellier II ) et Henri Oréal, biochimiste et médecin (Cegen-R) – a travaillé au perfectionnement de cette formule pendant des années, en y associant aussi de la vitamine E et de la S.O.D (super oxyde dismutase) afin de créer une synergie.

Résultat : la mise sur le marché d'un anti-oxydant innovant qui préviendrait certaines maladies liées au vieillissement mais aussi les affections ostéo-articulaires, psychiques et infectieuses.

*La Spiruline est généralement cultivée en bassin, c'est le cas à l'Université Montpellier II mais aussi à Madagascar dans le cadre de projets humanitaires à vocation nutritionnelle.

Vos commentaires

Bonjour,
J'ulitilise Proselem sod depuis maintenant deux mois et j'avoue que je me sens plus dynamique.
Cependant il s'avère qu'il y a deux semaines je me suis fait oter un amalgame dentaire et que le dentiste a découvert une infection au niveau de ma dent et un peu l'os donc antibiotiques (amoxicilline ) j'ai pris cet antibiotique pendant une semaine et j'avais toujours cette infection /inflammation. Je prenais aussi 2 gelules de proselem sod . Hors samedi matin j'ai oublié de prendre proselem sod ; je n'avais plus de douleur au niveau de ma dent, j'ai repris proselem sod le lendemain (en continuant mes antibiotiques) et la douleur dentaire est revenue, j'ai arreté proselem sod et plus de douleur. d'ou ma question est ce que cela a une cause a effet ? et que cela déculpe les effets bénéfiques ou malafiques ? Je ne sais plus que penser .
brit

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction